La néophobie alimentaire

La néophobie alimentaire, c'est quoi ?

La néophobie alimentaire est une phase normale dans le développement des enfants qui se caractérise par le rejet des aliments nouveaux ou inconnus.  Elle débute aux alentours de 2 ans, atteindrait son paroxysme entre 4 et 7 ans pour s’assouplir  vers 10-11 ans.

Lorsqu'on parle "d’aliment inconnu" il faudrait comprendre « pas comme d’habitude »… Vous remarquerez, le plus souvent que le refus n’est lié qu’à l’aspect visuel du plat. Soudainement  votre enfant va refuser son assiette sans même l’avoir goûter, il va rejetter un aliment qu’il acceptait sans aucun problème auparavant.  Il pourra s’agir du persil haché que vous avez ajouté sur les pommes de terre, des brocolis que vous lui proposez en bouquets et non en purée, de l’œuf sur le plat qui viendra renpacer l’œuf à la coque… Cette notion d'aliment nouveau va vous paraitre très subjective en tant que parent...

Si ce comportement néophobique est commun à tous les enfants, l’intensité avec laquelle elle se manifeste peut être différente.

Comment expliquer la néophobie alimentaire ?

Quatre hypothèses ont été avancées pour expliquer ce comportement :

  • Opposition aux parents : 2 ans c’est la phase du «non » ! La néophobie alimentaire serait la manifestation de l’opposition aux parents que l’on retrouve à cet âge dans tous les domaines. Cette hypothèse permet  d’expliquer pourquoi les enfants mangent souvent mieux chez leurs grands-parents ou chez leurs copains.
  • Besoin de sécurité à l’âge de l’entrée à l’école : 3-7 ans serait une phase d’apprentissage intense parfois perçue comme insécurisant. L’enfant rechercherait dans le domaine alimentaire un secteur de sécurité
  • Début d’autonomie : à 2 ans un enfant commence à manger seul, c’est à lui que revient la responsabilité de mettre un aliment dans sa bouche ou pas. Imprégné par ce mécanisme de préservation (mécanisme d’auto défense contre les intoxications alimentaires), l’enfant va se méfier de ce qui est nouveau potentiellement nocif pour lui.
  • Développement  intellectuel de l’enfant : entre 2 et 7 ans un enfant voit des couleurs, des formes, des tailles, mais à du mal à concevoir un objet comme un ensemble. A cet âge, il suffit de changer un détail du plat pour que l’aliment devienne complètement nouveau.

Sans privilégier une hypothèse par rapport à l’autre on peut supposer que les 4 coexistent.

Comment lutter contre la néophobie alimentaire ?

Voici concrètement plusieurs pistes à explorer, trucs à essayer  pour faire accepter un aliment rejeté à votre enfant :

  • ANTICIPER LES DIFFICULTES FUTURES
  • LA REPETITION
  • L’EXEMPLE, L’INFLUENCE DE L’AUTRE, LE PLAISIR CONTAGIEUX
  • C’EST BEAU C’EST BON
  • DECOUVRIR LES ALIMENTS ENSEMBLE
  • CUISINER ENSEMBLE
  • ASSOCIATION AVEC UN ALIMENT CONNU (ketchup, légumes + pâtes)
  • AUTONOMIE

               

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site